6 Heures d’Endurance Tout Terrain de Santerre 2020

Après de longs mois de confinements, les concurrents et leurs véhicules avaient hâtes de retrouver la compétition. L’ASA Picardie organisait les 6 Heures de Santerre sur un circuit de 4,2 kms à Flaucourt. Première épreuve qui ouvre le bal de cette saison 2020/2021. Cette année, l’organisateur avait fait venir un hôte de légende, Monsieur René Metge.  

 

C’est donc un plateau au régime sec ! avec seulement 31 équipages qui s’étaient donné rendez-vous pour en découdre, et se disputer cette manche du Championnat de France. Ce n’est pas la quantité qui prédomine, mais bien la qualité du plateau avec 14 SSV et SSV T3, ainsi que 17 4X4, Buggys & 2RM T1/ T2. Que des virtuoses de la discipline.

 

Dans la catégorie SSV T3, l’équipage # 565 Guyette/Rousseau/Vitse (Can-Am X3) vainqueur en 2019 avait bien l’intention de défendre son Trophée avec force et vigueur, sur un terrain particulièrement adapté au Tout Terrain. Le SSV Can-Am X3 # 562 de Wargnia faisait aussi l’admiration des badeauds. En Buggy, l’équipage # 2 Boutron/Richard sur Fouquet-Nissan Sodicars n’avait non plus l’intention de faire de la figuration. À côté d’eux, on retrouve le # 4 Fouquet-Nissan de Audas, et le Caze de Jean-Christophe Brochard. De quoi mettre un peu du piquant au sein de la caravane. Voilà pour les favoris, du moins sur le papier. Delphine Crosse # 555 sur SSV Can-Am XRS bien connue dans le monde du Rallye Raid était présente pour faire ses premiers pas en SSV, dans l’attente de sa participation au prochain Carta Rallye 2020. Delphine Crosse << Il faut apprendre à rester modeste devant tous ces grands champions >>.

 

Samedi 22 août

C’est sous un soleil resplendissant que les essais chronométrés débutent. Impatients de voir la horde s’élancée, tous les spectateurs ont les yeux rivés sur la catégorie SSV, et surtout sur l’équipage # 565 Guyette/Rousse/Vitse. Finalement, des chronos qui ne surprennent personne puisque Guyette s’empare de la pôle 3 :41.037. À sa gauche c’est l’équipage # 501 Girard/Beziat 3 :41.663 sur SSV Can-Am qui se place à l’extérieur de la corde. Le premier buggy # 2 Boutron/Richard sur un Fouquet-Nissan se bat comme un diable pour s’emparer de la 5ème position, à 9 secondes de Guyette. Les SSV se régalent et bondissent comme des Cabris sur un terrain de jeu qui convient parfaitement à ces petits bolides. Des enfilades rapides et étroites qui réjouissent les pilotes. La bagarre est donc lancée par les SSV qui voulaient frapper un grand coup dès les premiers tours de piste, tout en gardant un œil dans le rétroviseur.

 

Dimanche 23 août

Le jour se lève sous un ciel voilé, mais l’odeur du café et des croissants chauds envahit l’atmosphère encore endormie. Les mécanos sont déjà sur le pont pour vérifier les roues et l’éclairage. Lentement, le ronronnement des moteurs couvre le silence des paddocks encore endormie.

À 9h00, les spectateurs se rapprochent de la ligne de départ pour assister à la mise en grille. Dans la file indienne, l’ambiance s’échauffe, fini les courtoisies, la ferveur monte au fur et à mesure que le compte à rebours défile sous les casques. Après le tour de chauffe, Eugène Citerne, Directeur de course libère l’armada à 10h00 précise, sous un ciel menaçant.

 

Première galère. L’équipage # 4 Audas/Voisin/Gonzalez prendront le départ que sur quelques mètres pour cause de moteur cassé. Autre mésaventure pour le # 10 Phil’s Car Honda qui lui, ne se présente pas sur la ligne de départ. Finalement, il ne reste que 29 concurrents pour disputer cette manche. Sans surprise, comme aux chronos de la veille, les SSV mènent la vie dure aux 4x4 et aux Buggys. Dès le premier tour, Guyette et son Can-Am X3 contrôlent déjà la course. Derrière, l’équipage # 2 Boutron/Richard sur Fouquet/Nissan s’accroche aux baskets de ‘’l’étoile filante !’’. Dans les stands, tout s’anime rapidement, les outils sont de sortie, les pneus de rechange trouvent rapidement leur place, car les entrées aux stands se font de plus en plus fréquentes, obligeant les mécanos à enfiler leur combinaison à toute vitesse.

 

Côté 4x4 le Toy KZJ 95 # 303 Esquieu/Lardeau prend la première place de la catégorie T2. Malheureusement tous les espoirs s’envolent une heure plus tard, celui-ci rentre au stand remorqué par un tracteur. Non seulement l’équipage perd sa première place de la catégorie T2, mais en plus ses galipettes les empêchent de terminer la course. Une grande déception pour l’écurie Bordelaise. Qui dit Bordelais, et comme un malheur n’arrive jamais seul, à 13h50 le Fouquet-Nissan Sodicars # 2 Boutron/Richard se couche sur la piste, les 4 pattes en l’air !  Idem pour l’équipage Bordelais # 303 le Toy KZJ 90 du Team Esqiueu, qui rentre aux stands légèrement en vrac ! Contre toute attente, la cuvée 2020 ne sera pas un grand cru !

 

L’ex Champion de France Jean-Christophe Brochard # 5 Caze Kawasaki, furieux de se voir distancer décide enfin de montrer les dents face à l’armada SSV. On assiste alors à cour après moi que j’attrape !

 

Côté spectacle, cette première manche du Championnat de France Tout Terrain aura tenue toutes ses promesses. Un temps maussade, des glissades et des galipettes à tous les coins de rue ! Force est de constater que sur cette première épreuve, que les humains et les machines manquaient cruellement d’entraînement, à voir le travail colossal des mécaniciens.

En effet, un sportif de haut niveau qui ne s’entraîne pas pendant des mois paye cache son manque de préparation, le jour J. En sport mécanique, c’est exactement la même chose.

 

Ces dernières années nous constatons un engouement pour les SSV avec des budgets sont sans aucune mesure des 4x4 et des Buggys, d’où l’intérêt financier non négligeable pour une nouvelle génération de jeunes pilotes qui commencent à être de plus en plus performants.

 

Classement général :

Meilleur tour des 6 Heures : # 21 Balocchi/Martin 3 :47.929 Fouquet-Nissan

1 # 565 Guyette/Rousseau/Vitse Can-Am X3

2 # 562 Heunet/Trannin/Wargnia Can-Am X3

3 # 21 Balocchi/Martin Fouquet-Nissan

4 # 5 Brochard/Pisano Caze Kawasaki

 5 # 501Beziat/Girard Can-Am X

6 # 170 Euvrard/Euvrard/Guerillot Caze Kawasaki

7 # 413 Rouviere/Barre Can-Am X3

8 # 460 Lecouflet/Lecouflet/Boulanger Can-Am X3

9 # 201 Masson/Laermand/Coquereau Masson-Renault

10 # 560 Simon/Beaujon/Zitouni Can-Am X3

 

Texte : Gilles David

Photos : Olivier Milon

© 2020 by Open WorldWide

Tous droits réservés/Todos los derechos reservados

facebook,rallyeraidpassion.com